Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les macareux moines ...
passent l'essentiel de leur vie en mer, soit en volant au-dessus des vagues lorsqu'ils migrent ou cherchent des lieux de pêche, soit en plongeant sous les eaux pour se gorger de poissons.
Mais au printemps et en été, ils reviennent sur terre pour faire leurs nids, rencontrer des partenaires et, avec un peu de chance, élever un ou deux petits.
Ils  peuvent creuser leurs propres terriers car ils préfèrent construire leurs nids sous terre au sommet de falaises en bord de mer  mais s'ils trouvent un trou déjà creusé par des lapins, ils n'ont aucun problème à s'installer dans un terrier vide ... ils ne rechignent d'ailleurs pas à expulser un lapin pour prendre sa place !...
Certains appellent le macareux moine le «perroquet de mer», en raison de son bec coloré.
Mais ce bec se ternit l'hiver et devient gris, avant de resplendir à nouveau de couleurs au printemps, peut-être pour attirer un ou une partenaire.
Les traits de caractère ...
Le macareux moine utilise son grand bec pour stocker ses proies.
Il plonge des airs ou de la surface, et nage sous l'eau en s'aidant de ses courtes ailes.
Il avale ses proies sous l'eau, sauf quand il nourrit son poussin.
Le macareux moine est très grégaire en été, nichant et vivant en colonies.
Le bec est utilisé pour les parades nuptiales, car quand il est orné des couches cornées et colorées, il attire les femelles. L'accouplement a lieu sur l'eau.
Répartition géographique mondiale ...
Les macareux moines en Bretagne ...
C’est dans les Côtes-d’Armor, au large de Perros-Guirec, dans l’archipel des Sept-Iles, que niche aujourd’hui la dernière colonie de macareux moines en France.
Cet oiseau de mer est un survivant.
Les chasses, les marées noires et les dégazages sauvages ont décimé ses populations.
En 1950, la Bretagne comptait plus de 10 000 couples, qui nichaient sur une quinzaine d’îles et îlots, de Houat jusqu’aux Sept Iles.
Cette dernière colonie ne compte plus que 200 couples, protégés par les ornithologues de la LPO, la ligue de protection des oiseaux, dont le macareux moine est le symbole.

 

Tag(s) : #Macareux moine, #Oiseau, #Bretagne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :