Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Travail à la chaine ... 
Le travail à la chaîne, vise la productivité du travail ... produire plus en moins de temps ... 
Les travailleurs ou les ouvriers sont rassemblés dans les usines, chacun a une tâche bien précise avec un rythme soutenu  ...
c'est ce qu'on appelle le travail ...
à la chaîne !..
Reposant initialement sur l'introduction des méthodes scientifiques d'organisation du travail (l'OST), le concept hérite par la suite des possibilités ouvertes par l'automation.
Historique ...
Le travail à la chaîne résulte d'une application du principe très ancien de la division du travail. Elle connait des développements pratiques attestés dès l'antiquité, qui se perfectionnent au xvie siècle et voit sa généralisation se propager avec l'industrialisation montante à partir du début du xxe siècle.
L'emploi du « mouvement continu » pour l'alimentation en eau, la manipulation de terre ou de minerais est attestée par l'emploi à l'époque assyrienne ou grecque d'appareils élévateurs utilisant des chaines à godets ou de procédés de convoyage à bandes mis en œuvre dans le cadre de l'exploitation minière, les opérations de terrassement ou de construction de bâtiments.
Au xvie siècle, Léonard de Vinci franchit l'étape suivante et propose une évolution dans la conception de la position de l'opérateur face à son travail ... ses ébauches de métier à tisser positionnent le travailleur de manière immobile face à sa machine et reproduisant mécaniquement des gestes sans intervention de l'esprit ...
Le travail à la chaîne s'inspire d'expériences réalisées depuis la fondation de l'entreprise Renault en 1898. Mais la mise en place de l'idée se heurte à une opposition larvée. Louis Renault visite en avril 1911 les États-Unis pour étudier les méthodes américaines. Ce qu'il découvre alors relève davantage de la production de masse, sans utilisation de la chaîne de travail, car la ligne mobile est encore inexistante dans l'industrie automobile américaine.
Louis Renault est alors - malgré ses difficultés- encore en avance sur ses collègues d'Outre-Atlantique. Le procédé fait l'objet d'une première mise en place chez Renault pendant la guerre 14-18 dans la fabrication d'obus sous la pression des énormes besoins en armement. Les contraintes militaires sont favorables pour le développement de la spécialisation des tâches, l'introduction de machines-outils dans certains ateliers et la mécanisation de quelques tronçons du processus de fabrication ...
beaucoup plus d'infos clic ICI
 

 

Tag(s) : #Travail à la chaine, #Machines, #Grillage
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :